Indemnisation du dommage
Le tableau indicatif

Indemnisation du dommage: Le tableau indicatif

Le tableau indicatif est un guide indicatif de référence établi par l’Union royale des juges de paix et de police. Il propose des montants pour l’évaluation de toute une série de dommages qui ne peuvent être chiffrés avec précision. Il est régulièrement mis à jour afin de prendre en compte l’évolution des conditions socio-économiques, de la législation et de la jurisprudence.

Le tableau indicatif, quèsaco ?

Lorsqu’un accident survient ou qu’une faute est commise, la victime a le droit d’être indemnisée concernant le préjudice qu’elle a subi.

L’indemnisation a pour objet de remettre, tant que faire se peut, la personne dans la situation qui serait la sienne si l’accident n’avait pas eu lieu.

La réparation du dommage doit se faire prioritairement en nature. Lorsque celle-ci ne peut avoir lieu, la victime a le droit d’obtenir une somme d’argent, censée compenser les pertes subies.

La personne a ainsi droit à la réparation de tout son dommage mais rien que son dommage.

Cette maxime, bien connue des juristes, permet à l’avocat de réclamer pour son client l’indemnisation intégrale du préjudice résultant d’un accident ou d’une faute.

L’énigme est la suivante : comment évaluer correctement le préjudice de son client, de manière complète et objective ?

La loi ne proposant aux praticiens aucun moyen d’évaluation du dommage, chaque juridiction y allait de sa propre jurisprudence et les disparités entre les juridictions étaient importantes, menant à une situation inégalitaire où, pour le même dommage, une victime pouvait recevoir une somme d’argent plus ou moins importante en fonction du magistrat.

Dès le début des années 90, les juges de paix et de police ont commencé à se réunir pour trouver une solution concrète et ont élaboré ensemble le premier tableau indicatif des juges de paix et de police.

Ce tableau est depuis actualisé régulièrement, généralement tous les 4 ans, pour tenter d’être au plus proche de l’évolution du coût de la vie et de la jurisprudence en la matière.

Nous nous trouvons actuellement avec un tableau indicatif qui date de 2016 mais le 2021 est quasi prêt et sera publié prochainement.

Exemple de tableau

Que contient-il ?

Il contient des informations permettant aux praticiens, tant avocats que magistrats, de calculer de la manière la plus juste possible l’indemnité à laquelle le justiciable à droit.

Ce tableau n’est là qu’à titre purement indicatif. Il peut arriver au praticien de s’en départir selon le cas d’espèce, chaque personne à indemniser étant unique.

Cependant, les principes reprit dans ce tableau sont unanimement admis et il est un outil précieux pour tous.

Quand peut-il être utilisé ?

Le tableau indicatif est principalement divisé en trois parties :

  1. Le dommage aux choses qui reprend les dégâts matériels soit les dégâts au véhicule comprenant les frais de dépannage et de gardiennage, le délai d’attente, de mutation et de réparation. Il comprend également les frais de déplacement, administratifs et vestimentaires.
  2. Le dommage aux personnes blessées, en distinguant le préjudice temporaire du préjudice permanent, et comprenant les frais médicaux, les aides matérielles et de tierces personnes, les incapacités personnelles, ménagères et économique (perte de revenus et efforts accrus), le préjudice né pendant les études, le quantum doloris, le préjudice esthétique, sexuel et d’agrément ainsi que le dommage subi par les proches.
  3. Le dommage subi par les proches d’une personne décédée qui comprend les frais funéraires, le préjudice ex haerede, le dommage moral des proches et leur dommage matériel (résultant de la perte des revenus du défunt et de sa capacité ménagère).

Lorsqu’une personne est blessée, ce tableau ne peut être utile qu’après que la victime ait rencontré un expert médical, chargé de déterminer l’incapacité physique de la personne.

Ce n’est qu’après que l’avocat peut transformer le rapport médical établi par l’expert en réclamation financière.

Nous répondons gratuitement à vos questions sur l'évaluation et l'indemnisation du dommage corporel.

Notre cabinet est spécialisé en droit de la responsabilité et en évaluation du dommage corporel. Nous conseillons et accompagnons les victimes d'accident avec dommage corporel à tous les stades de la procédure.

Une question? Besoin d'un conseil? Ou vous souhaitez simplement un avis sur la proposition d'indemnistation que vous avez reçue?

Parlez-nous via discussion instantanée, envoyez-nous un email, ou appelez-nous!

Nous sommes là pour vous.

Recontactez-moi

Vous souhaitez être recontacté(e) par l'un de nos avocats spécialisés en évaluation du dommage corporel? Cliquez sur le bouton ci-dessous et laissez-nous vos coordonnées.

  Recontactez-moi

Partage

Partagez cette page sur les réseaux sociaux !


JM-a sur Twitter

 

 

Actualités

Véhicules autonomes : ce qu’il reste à faire quand la science-fiction devient réalité

De l’industrie des technologies de pointe aux acteurs du monde économique et politique en passant par les juristes, le sujet a percolé l’ensemble de la société ces dernières années. Peu féru de high-tech, vous pensez que cela ne vous concerne pas (encore). Détrompez-vous ! Les retentissements du développement de la conduite automatisée seront nombreux et si s’adonner à d’autres occupations au volant n’est pas à l’ordre du jour, le contour d’incidences proches et moins proches peut déjà être tracé. Les raisons de s’intéresser dès à présent à la question ne manquent pas.  Lire


Le rendez-vous du mercredi: Récapitulatif des articles des semaines 4 à 7

 Lire


Télétravail et mesures de confinement: Votre entreprise risque-t-elle une fermeture imposée?

Le gouvernement fédéral a adopté de nouvelles mesures fortes pour enrayer la propagation du coronavirus COVID-19. Parmi ces mesures, l'organisation du télétravail. Que prévoit l'arrêté ministériel? Votre entreprise encourt-elle une fermeture imposée?  Lire

Coordonnées

Horaires
  • Lundi - jeudi : 08:00 - 12:30 et 13:00 - 17:00
  • Vendredi : 08:00 - 12:00

Sur les réseaux sociaux